Langue

Le maire de Perpignan, Louis Aliot (Rassemblement national) considère toujours que la présence d’Éric Zemmour à l’élection présidentielle de 2022 est problématique. Après avoir demandé au polémiste de laisser Marine Tranquille, le 28 août, l’ancien secrétaire général du parti estime que sa participation au scrutin “est une agression caractérisée contre Marine Le Pen et le Rassemblement national ». La concurrence entre les deux offres reste la question majeure parmi les militants et les électeurs à droite de la droite.

Lire aussi :
À Perpignan, Eric Zemmour sera représenté par un inconnu de 76 ans

La déclaration de Louis Aliot, effectuée ce jeudi 11 novembre sur LCI, indique la fébrilité présente au sein du principal parti d’extrême droite français. Elle intervient après la publication, ce mercredi 10 novembre, d’une enquête Harris Interactive qui indique une nouvelle ascension d’Eric Zemmour, à 18-19 %, contre 15-16% pour M. Le Pen, tandis que le chef de l’État, Emmanuel Macron, obtiendrait 23-24 % des intentions de vote.

Lire aussi :
Le Collectif Franco-Algérien 66 dénonce l’influence de Zemmour

Louis Aliot, porte-parole de la candidate du RN, a lancé à l’endroit d’E. Zemmour : “Occupe-toi de Macron et arrête de taper sur les patriotes » (…) « Nous avons un adversaire qui s’appelle Emmanuel Macron, son système fait des dégâts en matière d’immigration et d’insécurité”. Le maire de Perpignan, agacé par une situation qui pourrait faire s’écrouler un échafaudage dont sa victoire à Perpignan est un élément, a ajouté : “La seule cible politique doit être Monsieur Macron (…) Or, je constate que la principale cible d’Éric Zemmour et de son entourage, cela reste Marine Le Pen et le RN ».

Lire aussi :
Pourquoi Louis Aliot sort-il un livre à 8 mois de la présidentielle ?