Langue
La Clau
L’Université de Perpignan parie sur un retour massif du présentiel
Langue

Après plus d’un an et demi de formules distancielles et de boom de la visio, l’enseignement en mode physique espère reprendre du poil de la bête en Pays Catalan. Le président de l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD), Yvan Auguet, a dévoilé ce jeudi 16 septembre, en ce sens, le plan “100 % présentiel” introduit sur le campus du Roussillon. Le nouveau responsable des lieux, en poste depuis le 1er décembre 2020, souhaite “pouvoir accueillir les étudiants en présentiel, sans limitation de jauge”. Le juriste de formation souhaite que “l’année universitaire se poursuive ainsi que les événements de vie de campus (…) pour la réussite et l’équilibre retrouvé de tous”.

Un budget en hausse de 5%

Dans le monde universitaire français, apprendre en faisant fi de la géographie est un modèle testé avec succès de 80 ans d’âge, depuis la fondation du Centre national d’enseignement à distance (CNED), en 1939. Pour autant, l’UPDV, forte d’une dynamique d’inscriptions en hausse de 4,67 % par rapport à 2020, affirme sa volonté de présentiel. Pour sécuriser ses locaux, c’est-à-dire normaliser les cours en rassurant les étudiants, 50 capteurs de C02 ont été installés, notamment dans les amphithéâtres et autres grandes salles. 7 étudiants médiateurs sont chargés de sensibiliser la communauté étudiante sur les gestes barrières et la vaccination.

Passer une année 2021-2022 sans subir le Covid est l’enjeu de la présidence Auguet, qui permet aux personnels administratifs et techniques de télétravailler deux jours maximum par semaine. Par ailleurs, la présidence déroule son programme, qui comporte pour ce nouvel exercice une augmentation budgétaire voisine 5 %, notamment consacrée à l’ouverture de nouveaux contrats doctoraux.

Lire aussi :
L’Université de Perpignan entre au Top 100 thématique du classement de Shanghai

Perpignan : la bibliothèque universitaire devient un refuge social pour les étudiants

Partager