Langue
La Clau
Le rachat des Dames de France par la mairie de Perpignan doit relancer le quartier de la place de Catalogne
Langue

Le bâtiment des Dames de France de Perpignan, relancé par l’installation de la FNAC en 2004, qui l’a quitté en 2019, est désormais protégé. Ce lundi 15 novembre, la mairie a annoncé son acquisition pour 3 millions d’euros. L’exécutif dirigé par Louis Aliot (Rassemblement national) indique que cette offre “vient d’être acceptée par les directoires de la Banque des Territoires et la Caisse d’Epargne, les deux établissements actionnaires de la SCI” (Société Civile Immobilière) propriétaire des lieux.

L’Ecole 42 attendue en mars 2022

Ce rachat surprise doit faciliter l’arrivée de l’Ecole 42 et “redonner vie à un site stratégique pour l’économie perpignanaise”, précise l’Hôtel de Ville. La mairie espère pouvoir “redonner vie à l’ensemble de ce bâtiment afin qu’il devienne un lieu central pour notre jeunesse”, au bénéfice du “dynamisme économique de notre territoire”.

L’Ecole 42, formule d’enseignement créée en 2013, propose des formations en informatique gratuitement et en visant “l’excellence”, selon ses principes. “La sélection ne se fait pas par l’argent”, ce qui permet “d’attirer des talents d’horizons différents”, pour une “insertion professionnelle durable sur le marché de l’emploi”, précisent ses fondateurs. A Mulhouse, où une école 42 a ouvert sa pré-sélection d’étudiants le 8 novembre, les candidats, âgés de 18 à 55 ans, sont en majorité des demandeurs d’emploi.

Lire aussi :
L’UPE 66 soutient le projet d’École 42 à Perpignan

L’établissement 42 Perpignan sera le 5e campus du genre en France, après Nice, Lyon, Paris et Mulhouse. Ce concept imaginé par Xavier Niel, patron de Free, est attendu dès le mois de mars 2022 à Perpignan. Le rachat effectué par la Ville doit sécuriser la mise à disposition des lieux, ou 600 à 700 étudiants sont attendus. Par ailleurs, deux autres organismes de formation négocient une éventuelle installation avec la mairie, qui reste encore discrète sur le sujet. A moyen terme, l’enjeu est d’établir un pôle estudiantin autour de la place de Catalogne, dans une stratégie de revitalisation de la cité.

Lire aussi :
Perpignan doit-elle accueillir une École 42 agricole ?

Partager

Icona de pantalla completa