Langue

La goélette historique Miguel Caldentey, accueillie par le port de Port-Vendres en mai 2020, voit débuter sa dernière tranche de restauration. Ce navire marchand de 27,6m, classé monument historique, a été construit en 1916 à Palma de Majorque. Destiné au transport de marchandises avec les Amériques, il a été réduit au cabotage méditerranée sous la concurrence de la navigation à vapeur.

Désormais, trois années sont nécessaires pour que la goélette puisse naviguer et retrouver les grandes traversées en Méditerranée et au-delà. Pour cela, un chantier d’insertion professionnelle a été lancé le 1er octobre par Didier Lafond, Président du Syndicat intercommunal à vocation unique (SIVU) Miguel Caldentey et André Mariotti, Président de l’association Information Formation Emploi Côte Vermeille (IFE).

Les travaux à effectuer sur le Miguel Caldentey concernent la phase d’armement du navire, c’est-à-dire l’aménagement intérieur, le gréement et la motorisation. La technologie contemporaine côtoiera l’Histoire au sein de ce “pailebot”. Ce projet de réhabilitation est soutenu par la Direction régionale des Affaires culturelles “Occitanie”, la Région “Occitanie”, le Département des Pyrénées-Orientales, les communes de Port-Vendres et d’Argelès-sur-Mer, le Parc Naturel Marin du Golfe du Lion, la Chambre de Commerce et d’Industrie des Pyrénées-Orientales, le port de Port-Vendres, la Fondation du Patrimoine et le Crédit Agricole Sud Méditerranée. Une campagne de financement participatif est ouverte pour soutenir le projet.

Lire aussi:
Souscription pour l’équipement final de la goélette Miguel Caldentey

Partager

Icona de pantalla completa