Langue

Il manque 7 ans avant la livraison de la version finale de la Sagrada Família, monument emblématique de Barcelone. La cathédrale imaginée par l’architecte Antoni Gaudí a déjà changé de silhouette depuis le nouveau siècle, tandis que le pape Benoît XVI est venu la consacrer en 2010. Actuellement, sous le contrôle du président délégué du consortium de construction, Esteve Camps, est présenté le projet de finalisation des travaux à venir sur les “tours des évangélistes” de ce monument catholique. Ces terminaisons érigées vers le ciel en guise de couronnement des tours hisseront le temple expiatoire à 135 mètres d’altitude. Leur fixation sera terminée en 2021 à l’issue de délicates opérations, menées selon une précision millimétrée. Une maquette de préfiguration, accessible au public, montre ces éléments dotés de sculptures d’animaux ailées, de marbre et de béton, figurant chaque évangéliste. Ces oeuvres de l’artiste Xavier Medina Campeny, illustré dans la conception d’animaux humanisés.

Une cathédrale à achever 1 siècle après la mort de son auteur

La Sagrada Família, en construction depuis 1882, doit être achevée en 2026. Parmi les étapes à accomplir figure le couronnement de la tour de la vierge, en 2021, et de la tour de Jésus, qui haussera les lieux à 172,5 mètres, en 2022. On y attend également la “façade de la gloire”, une composition sculpturale comportant une centaine de figures, soumise à concours public en cours d’attribution. Gaudí souhaitait que ce flanc de la cathédrale représente ne bible de pierre destinée à attirer les non-croyants. La mise en oeuvre de cette façade comportant des escaliers d’accès induira la destruction de plusieurs immeubles de la rue Mallorca, pour faciliter l’accès au monument.

Partager