Langue
La Clau
Prison de Perpignan: un détenu s’échappe pour cause de maltraitances
Langue

La climat présent au sein du centre pénitentiaire de Mailloles, à Perpignan, est mis en cause dans une affaire peu banale, déclenchée la semaine dernière. Un jeune homme de 23 ans, originaire de Carcassonne, a en effet déserté la prison du Roussillon, lors d’une permission, avant de se présenter spontanément à la police de sa ville, dans le but d’y purger ses sept derniers mois de peine. Condamné sept fois pour plusieurs vols et violences, le fugitif languedocien, qui a affirmé aux policiers être le « souffre-douleur des autres » au centre pénitentiaire du Pays Catalan, y disposait d’une cellule individuelle, octroyée suite à un acharnement de ses camarades, soldé par deux côtes fêlées. Prénommée Nicolas, la victime se déclare prête à purger une peine plus longue, mais à Carcassonne, tant l’idée de revenir à Perpignan l’effraie. D’après les policiers, dont les propos étaient repris ce mercredi par les Journaux du Midi, le jeune Nicolas soutient avoir « averti les surveillants » de Mailloles, en vain. La prison de Perpignan, dont la surpopulation est le manque d’effectif sont devenus chroniques, dispose dans les prochains mois d’un nouveau bâtiment réservé aux détenus issus de la petite délinquance, financé par le Grand Emprunt.

Partager