Langue

La folle progression du Covid-19 en Europe concerne avec acuité les Pyrénées-Orientales,; au travers du variant Delta (B.1.617.2). Après un dépassement, vendredi 9 juillet, du seuil de 50 personnes touchées sur 100 000 habitants (53,9 précisément) suivi d’un encouragement à la vaccination massive, exprimé par l’Agence Régionale de Santé, samedi 19 juillet, la situation empire. Ce lundi 11 juillet, le taux d’incidence estimé atteignait 103,1 selon Santé Publique France. Cette contre-performance est la plus élevée en France, devant Paris (82,8), les Pyrénées-Atlantiques (58,6), la Haute-Garonne (57,5) et l’Hérault (50,6), tandis que la moyenne nationale reste encore basse, à 34,7.

Cette grande situation de crise interroge, sur Twitter, le concepteur du procédé de mesure CovidTracker, Guillauime Rozier : “Il se passe quoi dans les Pyrénées-Orientales, il y a eu un cluster ? Le nombre de nouveaux cas a été multiplié par 7 en une semaine (taux de croissance de 600% contre 60% en France !)”. Le taux atteint en réalité 586 %, une montée en flèche qui laisse entendre une situation hors de contrôle.

Partager