Langue

Depuis le début de l’actuelle crise économique, la pauvreté n’a cessé d’augmenter en Catalogne du Sud, et les derniers chiffres disponibles confirment cette tendance. En termes concrets, le risque de pauvreté concernait 18,4% de la population sud-catalane en 2009, soit une augmentation de 1,8% par rapport à 2008, selon un rapport rendu public ce mardi par l’Institut de Statistique de la Catalogne (Idescat). La population âgée de plus de 65 ans constitue la tranche la bande la plus vulnérable, dans laquelle s’illustre un taux de risque de pauvreté de 25,1%, qui atteint même 28% chez les femmes âgées, veuves en particulier. De l’autre côté de la pyramide des âges, les jeunes de moins de 16 ans représentent également une tranche à risque, avec une proportion de 23,4% menacée par la précarité. Parmi les données du rapport figure le chiffre de 31,8%, qui correspond aux foyers sud-catalans qui éprouvent des difficultés à parvenir à la fin du mois. Cette situation délicate est particulièrement fréquente dans les familles monoparentales, dont 62,9% déclarent vivre dans des conditions financières compliquées. Une réponse semblable est donnée par 55,5% des foyers de personnes de nationalité étrangère, et de demandeurs d’emploi. L’Idescat signale également que le niveau de revenus des foyers sud-catalans a atteint des seuils inquiétants, cette fois-ci en 2008. En effet, 20,3% des foyers du territoire ont dû se contenter de 14.000 euros sur l’ensemble de l’année, soit une moyenne de 1160 euros mensuels. Cette même année de démarrage de la crise, 29,8% des foyers catalans ont cependant atteint des niveaux de revenus considérés supérieurs, c’est-à-dire évalués à plus de 35.000 euros.

Partager

Icona de pantalla completa