Langue

Le futur établissement en cours de construction à Argelès-sur-mer devait initialement porter le nom du président radical du Conseil des ministres Emile Combes. Mais cette figure du XXe siècle sera remplacée par celle de Christian Bourquin. L’ancien président du Conseil général des Pyrénées-Orientales et de la Région Languedoc-Roussillon, disparu le 25 août dernier, a été choisi lors de la session plénière du Conseil régional, ce vendredi 17 octobre au matin. A la validation de ce projet, en décembre 2010, avait été évoquée l’idée de baptiser ce lycée du nom de Georges Frêche, l’ancien président régional, décédé deux mois plus tôt. Son successeur est finalement désigné pour figurer durablement dans le paysage social et éducatif du Pays Catalan.

La consécration populaire dans la postérité

Dans quelques années, il deviendra habituel d’évoquer le « Lycée Bourquin » comme sont nommés « Lurçat », « Renouvier » ou « Bon-Secours », en abrégé. Christian Bourquin trouve une forme de consécration, par l’onction de l’assemblée régionale. Le président Damien Alary, qui reste absent des Pyrénées-Orientales, signalait lors de la session son désir de « rendre hommage au Président Christian Bourquin qui a beaucoup oeuvré pour la création de ce nouveau lycée et qui a fait de la jeunesse sa priorité ». Le Lycée d’Argelès, largement consacré aux métiers de l’hôtellerie, présente une avancée de chantier en accord avec son calendrier de réalisation. Ses systèmes de climatisation sont en cours d’installation depuis le mois de septembre.

Partager

Icona de pantalla completa