Langue

En dépit du Traité des Pyrénées, qui a scindé la Catalogne en deux zones en 1659, tout en déplaçant la frontière entre les Royaumes de France et d’Espagne, le titre de « baronne de Perpignan » existe. Cette étonnante distinction nobiliaire, symbole de la monarchie espagnole, a été réinstaurée en 2010 par le roi d’Espagne Juan Carlos. Mais la baronne de Perpignan, Roser Rahola d’Espona est décédée le 22 janvier dernier. Née à Barcelone en 1914, cette ancienne présidente des éditions catalanes Vicenç Vives avait reçu en 1994 la Creu de Sant Jordi, plus haute distinction catalane, en vertu de son engagement envers la création d’ouvrages scolaires. Âgé de 105 ans, cette personnalité issue de la bourgeoisie de Cadaqués, était la fille de l’avocat Baldiri Rahola, lui-même descendant d’une famille de petits armateurs.