Langue

L’approche de la pleine saison des fruits d’été du Pays Catalan provoque au Front National des Pyrénées-Orientales une réaction de rejet de la concurrence des produits « d’outre-Pyrénées ». Ce mercredi, par communiqué, sa responsable territoriale et conseillère régionale du Roussillon, Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck, a brocardé la « Folie de la PAC » (Politique Agricole Commune). Selon le FN, ce début d’été s’illustre quotidiennement en Roussillon, principalement par le Marché International Saint-Charles de Perpignan, par « l’arrivée journalière de 300 tonnes de pêches et 400 tonnes de nectarines espagnoles, toujours cotées en dessous des cours du marché local ». Dans un appel du pied à un monde agricole en souffrance, et dans le souvenir d’un été 2009 jalonné par plusieurs déversements de pêches, organisés à Perpignan et au Boulou par des producteurs à bout, le parti de Jean-Marie Le Pen s’associe au « désespoir de nos arboriculteurs ». Enfin, il exhorte les « responsables » de cette concurrence de « justifier de l’utilité et des bienfaits de ce mythe » que représente, selon lui, la PAC.

Partager