Langue

La « Radioscopie de la Nouvelle France » publiée mercredi 19 novembre par le Figaro fait réagir avec aigreur le secrétaire département de l’UMP des Pyrénées-Orientales, Daniel Mach. Le vice-président de l’Agglomération Perpignan Méditerranée et maire de Pollestres signale par communiqué un territoire « encore à l’honneur », détenteur du « triste record de l’un des taux de chômage les plus élevés de France« . Selon son analyse, les données Insee traitées par le Figaro soulignent le département « par sa médiocrité », en vertu d’une « augmentation spectaculaire (de plus de 50%) du nombre de quartiers en difficultés ». Perpignan et ses zones d’influence « accèdent au rang de 3ème département le plus pauvre de France ».

« La Présidente socialiste n’a plus d’escuses »

Daniel Mach impute le mal à une « incompétence » du Conseil général, à Perpignan, présidé par la sénatrice Hermeline Malherbe (PS). Il évoque des « fortunes investies » dans les politiques sociales, soit 53% du budget du CG, ou 320 millions d’euros. Enfin, il juge que la stratégie départementale maintient les habitants « dans le désespoir et l’assistanat » et affirme que la « Présidente socialiste (…) n’a plus d’excuses » car le Parti Socilaiste « possède tous les leviers susceptibles d’améliorer la situation », de la Région Languedoc-Rossillon à la Présidence de la République.

Partager

Icona de pantalla completa