Langue
La Clau
Barcelone: Artur Mas évoque une « transition nationale catalane »
Langue

La fête de la Catalogne, commémorée ce dimanche, a comporté la montée d’une marche supplémentaire vers une émancipation politique du territoire. Cette journée, qui a été l’occasion de cérémonies, protocolaire puis festives, dans l’ensemble des 947 communes sud-catalanes, s’est accompagnée d’une manifestation revendicative, à caractère massif, à Barcelone. Selon une tradition établie, plusieurs dizaines de personnes ont marché dans la ville, dans une paralysie de son centre historique. Parmi les exceptions, la mairie de Badalona, dans la banlieue de Barcelone, a choisi de faire figurer le drapeau espagnol sur sa façade, tandis que le drapeau catalan habituel, la senyera, ornait les autres. Cependant, certains conseils municipaux, notamment dans la ville Vic, ont préféré installer un drapeau indépendantiste, étoilé.

Mais au-delà de cette affirmation d’image, le président du gouvernement catalan, Artur Mas, a effectué une déclaration signifiante. Considérant que « la transition nationale catalane est en cours, car un sentiment de plus grande souveraineté et de liberté s’établit dans les mentalités », M. Mas a pris position, comme jamais par le passé, face à la restructuration espagnole. Alors que le gouvernement espagnol dirigé par José Luis Rodríguez Zapatero invite le réseau éducatif sud-catalan à utiliser le castillan à parité avec le catalan, le président de la Catalogne a souhaité envoyer un signal à Madrid, en évitant tout vocabulaire trop explicite. Son intervention, au Parc de la Citadelle de Barcelone, proche du Parlement du territoire, a suivi de quelques minutes une autre déclaration, prononcée dans la ville de Lleida, à 170 km de là. Le président de la Députation de Lleida, Joan Rañé, a en effet jugé que « la réponse claire aux agressions de Madrid passe par l’indépendance ».

Partager