Langue

L’annonce de démission du pape Benoît XVI, communiquée le 11 février, a suscité dans la soirée un message officiel du président catalan, Artur Mas, qui s’était entretenu avec le Saint Père le 7 novembre 2010, à Barcelone. M. Mas remercie Benoît XVI pour « ece qu’il a fait pour nous : son inoubialble visite dans notre pays en 2010 pour consacrer la basilique de la Sagrada Família ha transformé davantage ce temple barcelonais en référence universelle ». Dans une dévotion manifeste, l’homme fort du Parlement de Catalogne précise que le successeur de Jean-Paul II, qui quittera sa fonction le 28 février, « ha donné de la dignité et à offert une projection mondiale à notre langue catalane, par son utilisation normale lors de ses interventions » et salue le sens de « l’entente et du dialogue » du chef de l’Etat du Vatican.

Pas de laïcité à la française en Catalogne du Sud

Depuis ses bureaux du siège du gouvernement, Place Sant Jaume, à Barcelone, Artur Mas défend son simple statut de « chrétien à pied, qui ne proclame pas sa foi mais ne s’en cache pas non plus », et affirme que « Benoît XVI a donné un nouvel exemple de modernité et d’audace. On ne connaît aucun autre renoncement d’un Saint-Père depuis le Moyen-Âge ». Suite à cette interruption de Pontificat, le président de la formation politique de centre-droit Convergence et Union (CiU) indique que « des millions de personnes de par le monde le regretteront, en tant que référence en matière d’éthique et de valeurs, mais nous espérons continuer de recevoir son oeuvre de maître ».

Partager