CULTURE

Marc Chagall et André Masson au Musée de Céret en 2019

Deux peintres exposés du printemps à l'automne en Vallespir

Marc Chagall, « Les gens du voyage », 1968 © MNAM
Marc Chagall, « Les gens du voyage », 1968 © MNAM
Une série de lithographies en couleur créées en 1980 par l'artiste juif russe Marc Chagall et une série de paysages du Vallespir peints par le Français André Masson composent la programmation du Musée d'Art moderne de Céret, d'avril à octobre 2019.
En préalable à sa grande exposition estivale, le Musée d'Art moderne de Céret recevra « La couleur tombée du ciel », une rétrospective consacrée à Marc Chagall. Cet événement, attendu du 2 avril au 26 mai 2019, convoquera un ensemble de lithographies réalisées en 1980 par l'artiste, né en 1887, mort en 1985. Ces créations répondant à la commande du galeriste et mécène d'Aimé Maeght, seront exceptionnellement prêtées au musée du Vallespir par le Musée national Marc Chagall de Nice. Elles soulignent l'intérêt de Chagall envers de nombreuses techniques, dont le dessin, la peinture, la gravure, la céramique et le vitrail. En 1946, lorsqu'il a découvert la lithographie en couleurs, l'artiste juif russe a commencé à inclure la couleur pure au dessin, tout en représentant l'univers du cirque, qui l'a fasciné jusqu'à la fin de ses jours. L'exposition cérétane insistera sur cet aspect, d'autant que le musée d’Art moderne conserve le superbe tableau « Les gens du voyage », de 1968, qui donne à voir une jongleuse, un écuyer et des animaux, dans une composition qui transpire la liberté et la poésie.

Les paysages du Vallespir

Suite à cette première étape, le musée présentera sa séquence majeure de l'année, « André Masson, une mythologie de la nature et de l’être », du 22 juin au 27 octobre 2019. Cette exposition sera l'occasion de poursuivre l'exploration de l’œuvre des grands artistes étrangers du XXe siècle, passés par Céret. Le peintre et graveur français André Masson, né en 1896, mort en 1987, y a vécu en 1919 et 1920, fortement affecté par la Première Guerre mondiale. Un temps acteur du mouvement surréaliste, sculpteur à ses heures, il a peint à Céret plusieurs tableaux de paysages inspirés du cubisme à la façon de Cézanne. Il est l'auteur d'une peinture bâtie selon une gamme de couleurs claires, témoin de sa reconstruction mentale. Le fil conducteur de cette exposition sera le paysage, selon les lieux que l'artiste a aimé et peints.
André Masson « El convent dels caputxins de Ceret » © Museu d'Art modern, Ceret