Langue

Le djihadiste Tayeb Derraz, originaire de la région de la Salanque, est probablement décédé. En avril 2018, cet islamiste né en 1995 à Perpignan était qualifié, compte tenu de sa cruauté, de « machine à distribuer la mort » par les enquêteurs français chargés de de localiser. Attiré en Syrie par une dénommée « filière toulousaine » du fondamentalisme musulman, il avait rejoint Daech comme l’avait fait le Français Fabien Clain. Ce dernier a été éliminé par un drone de la coalition internationale, selon une information délivrée le 21 février par le gouvernement français.

L’islamiste a été exécuté par l’Armée syrienne libre

Tayeb Derraz avait mis à profit les canaux d’acheminement mis en place en 2013 vers la Syrie, au départ de la capitale de la région Occitanie. Islamiste convaincu, il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international alors qu’il n’excluait pas de regagner l’Europe pour y accomplir une action de type attentat, selon le renseignement français.Cet individu semble avoir été exécuté dans la ville d’Hama, dans le centre de la Syrie, par l’Armée syrienne libre (ASL), composée de groupes rebelles. Cette information émane des services de Jean-Charles Brisard, président du Centre d’analyse du terrorisme (CAT), situé à Paris.

Partager

Icona de pantalla completa