Langue

Le mystère continue autour de Pascal Henry, cet épicurien suisse de 46 ans disparu le 12 de juin à Roses après avoir dîné à El Bulli, le meilleur restaurant de cuisine fusion du monde. Hier, dimanche, cependant, le chef français Marc Veyrat a confirmé sur la radio Europe 1 que Pascal Henry lui a réservé une table le 19 juin mais n’a pas honoré sa demande à son restaurant, situé en Haute-Savoie, à 640 km de Roses. L’énigmatique personnage, sympathique et original, s’offrait un tour des 68 meilleurs restaurants du monde, profitant d’une vie sans engagements, car divorcé et sans enfants. Cette disparition suscite un l’intérêt international après qu’un oncle de Pascal Henry ait déposé plainte auprès de la police de Genève, le 15 juillet. Or, le gastronome peut présenter un profil de fugueur, selon l’aveu de ce même oncle, qui avertit que son neveu a déjà disparu plusieurs mois lors de son adolescence, et qu’il a été repéré alors aux États-Unis. Ce périple mondial de Henry, commencé à le 5 mai au restaurant du chef français Paul Baucuse, à Collonges, près de Lyon, devait aboutir au même endroit, après un voyage de 40.000 km. La police catalane des Mossos d’esquadra, qui enquête sur demande d’Interpol, a communiqué hier l’absence de progrès significatifs sur cette affaire.

Partager