Langue
La Clau
Crash de l’Airbus à Canet en 2008: l’entreprise perpignanaise EAS mise en cause
Langue

Près de deux ans après le drame survenu au large de la Côte Radieuse, le 27 novembre 2008, lorsqu’un Airbus A320 s’est crashé à la hauteur de Canet, les conclusions définitives de l’enquête pointent une responsabilité catalane. Le Bureau d’enquête et d’Analyses (BEA), en charge de déterminer les causes de l’accident qui avait coûté la vie à sept personnes, a confirmé a communiqué ce jeudi la responsabilité des pilotes, auteurs d’une série d’erreurs e pilotage. Le rapport du BEA ne questionne pas leur professionnalisme, ni l’aspect légal du pilotage, mais vise leur compétence technique, contredite par une navigation à une altitude excessivement basse. Surtout, les raisons du crash sont aussi attribuées à l’entreprise de maintenance aéronautique EAS Industrie de Perpignan, installée sur la zone aéroportuaire du Roussillon. D’après le document, trois jours auparavant, les ouvriers ont effectué une opération de peinture et de nettoyage comportant un rinçage de l’appareil, « sans suivre la procédure applicable ». Cette erreur humaine a provoqué le blocage des sondes d’incidence, indispensables aux vols. Pénétrées par de l’eau, qui s’est congelée le soir de l’accident, elles sont devenues inopérantes. Ces conclusions formelles, qui indiquent un faisceau de responsabilités, font cesser le mystère entourant ce grave accident, qui a impliqué la mort de l’équipage, néozélandais et allemand.

Partager