Langue

Contrairement à une information que nous diffusions le 26 mars, la confiserie LOR, de Cabestany, en plaine du Roussillon, spécialisée dans la fabrication de rousquilles et tourons, propres aux Pays Catalans, ne fera pas l’objet d’une reprise par la société Sucralliance, installée à Toulouges. LOR, en liquidation judiciaire depuis le 28 février, sera reprise par son grand concurrent, la Confiserie du Tech, qui assurera la continuité de ses rousquilles, parallèlement à sa propre production. En revanche, l’activité de production de touron sera confiée au site de production du numéro un français du nougat, Chabert et Guillot, à Montélimar, dans le département de la Drôme.

Le goût LOR sera préservé par son concurrent

Le Tribunal de commerce de Perpignan s’est prononcé le 27 mars sur cette formule d’avenir pour le fleuron LOR, dont 60 emplois sur 67 seront préservés. Selon l’accord signé, la Confiserie du Tech conservera le savoir-faire et les secrets de saveurs de LOR en matière de rousquilles, tout en profitant de la notoriété de cette marque, présente dans la mémoire collective depuis 1874. L’activité qui résultera de cette union sera développée et associée à l’ombrelle Sud de France, promus par la Région Languedoc -Roussillon, mais l’ambition commerciale devrait rester limitée au territoire français.

Partager