Langue

Le trafic de marchandises diminue au port de Port-Vendres pour le troisième trimestre consécutif, selon l’aveu, ce jeudi, de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Pyrénées-Orientales, dont le service « Informations et Etudes économiques » indique « Il faut remonter au début de la décennie pour observer un niveau aussi bas pour les importations ». D’octobre à décembre 2009, les importations, à 27.523 tonnes, reculent nettement, de 43,1%, tandis que les exportations, en baisse de 52,9%, soit à peine 3223 tonnes transitées par le seul port de commerce du Pays Catalan, rejoignent des valeurs anecdotiques. Mais dans un élan d’optimisme, un syndicat mixte de gestion du port, financé par le Conseil Général des Pyrénées-Orientales et par la Région Languedoc-Roussillon, a été lancé le 30 novembre, dans le but de dynamiser un port de commerce, dont un troisième quai, validé par l’Etat le 27 mars 2009 puis par le Conseil Général catalan le 14 avril 2009, est attendu pour le printemps 2011. Placé en concurrence directe avec les ports de Sète et de Port-la-nouvelle, chouchous de la région Languedoc-Roussillon, le port de Port-Vendres vise à rejoindre, lors de la prochaine décennie, le réseau des « autoroutes de la mer » reliant l’Europe au Maroc et plus généralement au Maghreb.

Partager