Langue

Fort d’une hausse de trafic évaluée à 19% de janvier à août derniers, le port de Barcelone affiche une nouvelle hausse, qui le rapproche du statut de géant européen. Un bilan communiqué ce vendredi fait état du record historique de 50.000 conteneurs exportés pour le seul mois d’août, une performance qui conforte les ambitions de cette infrastructure qui préfigure une décennie 2010 profondément mondialisée. Une proportion de 16% des volumes manipulés le mois dernier a voyagé jusqu’en Chine, premier pays destinataire des produits partir par mer de Catalogne. Le Sud-Est asiatique représente 31%, pour 56% de marchandises expédiées vers le Golfe Persique et la Mer d’Arabie. En outre, le Maghreb occupe désormais 15%, tandis que la Méditerranée orientale et la Mer Noire représentent 13%. En matière de produits transportés, autant à l’import qu’à l’export, les véhicules ont pris la première place, à hauteur de 417.313 exemplaires au mois d’août. Les firmes Nissan, Seat et Ficosa, établies dans la région de Barcelone, sont les principaux pourvoyeurs vers l’étranger.

Alors que la Catalogne réclame la mise en place d’un corridor ferroviaire méditerranéen qui permette de recevoir et d’envoyer des marchandises vers le Nord de l’Europe, le renforcement de son grand port semble enclenché. Les volumes devraient se multiplier dans les années à venir, notamment grâce à l’implantation d’un nouveau terminal de conteneurs, par la société chinoise Hutchison Port Holdings. Ce site doté de 1500 de quais pour bateaux, le plus avancé du genre en Méditerranée et le plus important du territoire espagnol, disposera de 8 voies ferrées à écartement européen et ibérique. Il pourra mieux faire circuler des flux vers le Nord, en passant par le Roussillon, en particulier grâce à la ligne Barcelyon. Selon les prévisions dévoilées par l’Autorité Portuaire de Barcelone, ce terminal pourra gérer annuellement 2,65 millions de conteneurs.

Partager