Langue

L’ouverture d’une ligne TGV à minima entre Perpignan et Barcelone pour cette année 2010 a été confirmée ce vendredi par le PDG du groupe français Eiffage, Jean-François Roverato, lors d’une conférence de presse. Cette information suit une déclaration identique du président de la SNCF, Guillaume Pepy, le 22 janvier dans la presse barcelonaise. Selon M. Roverato, le tronçon Perpignan-Figueres fonctionnera « à la fin de l’année », dans le cadre d’un partenariat commercial avec la RENFE, équivalent espagnol de la SNCF. Mais au Sud de Figueres, vers Girona et Barcelone, le parcours s’effectuera à bord de trains ordinaires, en attendant la fin des travaux, dont les opérations de pose des rails s’accéléreront dans les prochains mois. L’essentiel de cette annonce est à la fin, car M. Roverato a fait état d’un nouveau retard de la ligne effective à Grande Vitesse entre la capitale de la Catalogne du Nord et celle du Sud. Initialement prévue le 14 février 2009, puis repoussée à 2012, la ligne « pourrait être encore retardée » par le délai des chantiers du Sud, selon les indications du PDG français. Cette mauvaise nouvelle, dévoilée sans autres précisions, fait suite à de multiples reports de l’ouverture d’une ligne qui devrait désenclaver définitivement la plaine du Roussillon.

Partager