Langue

La marque suisse Nestlé continue a investir massivement en Catalogne. La multinationale, dont le chiffre d’affaires a progressé de 6,2% en 2010, s’apprête à injecter 100 millions d’euros sur ses installations basées en Espagne, mais la Catalogne en sera le premier bénéficiaire. Le groupe helvète investira cette année 50 millions d’euros pour la seule usine Nespresso de Girona, qui a réalisé de très belles performances à l’exportation, avec en 2010 une augmentation de 24,7%. A terme, cela permettra la création de 400 emplois en 2012 et fera passer la production annuelle de capsules Dolce Gusto, de 1,7 millions à 2,5 millions. Malgré la concurrence de la marque espagnole Marcilla, qui commercialise désormais des capsules compatibles avec la cafetière Dolce Gusto, Bernard Meunier, le Directeur Général de Nestlé Espagne, reste confiant. Il rappelle que la consommation de capsules originales ne coûte que 2 euros de plus par mois, et donne accès à des cafés choisis parmi 2% des meilleurs du monde.

De plus, Nestlé semble bien s’être adapté à la crise, car la ventes de ses produits de base ont effectué un bond de 21%, de quoi concurrencer les marques distributrices. Toutefois, l’année 2011 semble plus compliquée, compte tenu de la flambée des prix des matières premières. C’est pourquoi le géant de l’agroalimentaire investira 1 million d’euros à Esplugues de Llobregat, dans la proche banlieue de Barcelone, où se situe le siège de Nestlé Espagne, afin d’y ouvrir un centre d’expérimentation, le Shopper Experience Centre. Ce type de site, que la marque possède déjà en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, a pour objectif de reproduire les rayons d’une grande surface afin d’identifier les nouvelles présentations et le conditionnement des produits. Enfin, Nestlé, qui possède la marque Nesquik, est en l’un des plus sérieux prétendants au rachat de la marque catalane Cacaolat.

Partager