Langue

L’aéroport de Perpignan a reçu le label “aérobio” de niveau 3, mardi 16 novembre à Paris, aux côtés de ses homologues de Paris-Orly et Tarbes-Lourdes Pyrénées. Cette distinction a été remise par François Bouvier, président du conseil scientifique de l’association Aéro Biodiversité, à Denis Leluc, directeur général du tarmac du Roussillon.

Le label aérobio, initié en 2020, engage les aéroports a suivre un programme environnemental de long terme. La biodiversité, l’implication du personnel, la communication et l’ancrage territorial sont les critères observés par cette initiative parisienne, en lien avec le Conseil scientifique du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris (MNHN).

L’aéroport de Perpignan a reçu le label de niveau 3, qui salue une intégration durablement et une promotion de la biodiversité. Ce label, le plus exigeant, attribué pour une période de 3 ans, souligne des actions remarquables de protection de la faune et de la flore ainsi que de la gestion raisonnée des prairies. “Grâce à la science participative, notre personnel découvre son environnement (…) Le label obtenu sanctionne et encourage le travail fait par l’ensemble des équipes”, précise Denis Leluc.

Lire aussi :
Airbus officiel de Sarkozy à Perpignan : l’aéroport devient-il un parking d’avions d’État ?

Partager