Langue

L’euphorie qui entoure la future ligne Ligne à Grande Vitesse Perpignan-Figueres a pris un coup ce matin à Girona. Dans une posture de trouble-fête, le directeur des services à Grande Vitesse de la RENFE, homologue espagnol de la SNCF, Abelardo Carrillo, a présagé un échec de la ligne si le péage prévu sur le tronçon de 45 km Perpignan/Figueres est trop élevé. Cependant, le prix prévu, fixé en moyenne à 1300 euros pour chaque train de passagers et 550 pour les trains de marchandises, soit 30 à 50% de moins que l’actuel passage ferroviaire de Portbou, serait au contraire une garantie de succès, selon Eusebio Corregel, patron du concessionnaire franco-espagnol TP Ferro, présent avec M. Carrillo lors d’une rencontre, organisée par la Chambre de Commerce de Girona, portant sur les enjeux de la ligne en matière de transport et sur les tarifs réservés aux convois, susceptibles de modifications. 34 convois de passagers et 24 convois de marchandises devraient emprunter quotidiennement cette ligne, livrée en février 2009, sur laquelle les premiers essais sont prévus le mois prochain.

Partager