Langue

Le quartier de Sant Martí de Barcelone recevra prochainement un immeuble pas comme les autres, construit en bois lamellé croisé. Ce matériau de construction à base de bois, appelé CLT, se présente sous la forme de panneaux composés d’une dizaine de couches collées entre elles. Devenu habituel dans l’éco-construction, il a été choisi par la mairie de la capitale catalane, à l’origine de ce projet, pour son caractère durable.

A l’inverse des constructions traditionnelles à base de briques, de parpaings et de béton, les travaux n’exigeront pas l’utilisation d’eau et ne produiront pas de déchets. Leur rythme, plus rapide que la maçonnerie, fait partie des avantages mis en avant par l’exécutif municipal dirigé par Ada Colau pour défendre ce futur lieu d’habitation

Un potager communautaire en rez-de-chaussée

40 appartements à loyer social, équivalent aux HLM français, seront intégrés dans cette réalisation de neuf étages, qui sera la plus haute du genre jamais édifiée en Catalogne du Sud. Cet ensemble à vocation durable, proposant une surface de 3.400 m², sera composé d’appartements dotés de deux chambres. Son rez-de-chaussée est promis à devenir un espace public, inséré dans le quartier, tandis qu’un jardin potager communautaire prendra place dans les extérieurs. Le tout fait partie d’un programme de quatre immeubles d’un nouveau genre, car le second et le troisième seront également en bois, tandis que le quatrième sera en métal.

Plus de nouvelles
Le Groupe Ornithologique du Roussillon (GOR) à l’oeuvre pour construire un nichoir à moineaux friquets © Alexandre Tessier

200 nichoirs en bois pour sauver le moineau friquet en Roussillon

Nouvelles: 200 nichoirs en bois pour sauver le moineau friquet en Roussillon
Partager
Le Groupe Ornithologique du Roussillon en action
Nouvelles: 200 nichoirs en bois pour sauver le moineau friquet en Roussillon - Mobile

Partager

Icona de pantalla completa