Langue

La progression des exportations effectuées par les entreprises de la province de Girona, évaluées à 2 milliards d’euros lors du premier semestre de cette année, s’accompagne d’une baisse des salaires. Plus précisément, 29% des salariés embauchés en 2010 perçoivent un salaire moins important que celui de leur prédécesseur au même poste. Cependant, 15% bénéficient d’un phénomène inverse. Ce constat, communiqué samedi par l’association de 70 entrepreneurs Fòrum Carlemany (forum Charlemagne), est le fruit d’une étude effectuée par Eurogroup Consulting. Cette politique salariale concerne principalement Girona et son agglomération, où est concentrée une forte activité industrielle, malgré la crise. La série chiffrée fournit également une indication relative au rapport au travail, qui semble bien être devenu une notion plus précieuse que par le passé. En effet, la réduction de l’absentéisme lié aux arrêts maladie a atteint 20%, par rapport à 2009. D’autre part, les Contrats à Durée Indéterminée étaient prépondérants, à 85,4%, tandis que le recours à l’intérim atteignait 7,1%, pour 6,8% consacrés aux contrats d’appoint.

Ce rapport repose sur un questionnaire mené auprès de 6405 personnes, appartenant à 136 catégories professionnelles présentes au sein de 40 entreprises. Des cadres dirigeants aux intérimaires, cette photographie fidèle à la réalité économique permet aux décideurs de la province de Girona d’ajuster leurs stratégies en matière de ressources humaines. Les principaux secteurs objets de cette analyse sont l’agro-alimentaire, la métallurgie et la chimie, qui représentent 70% du total.

Partager