Langue

La nouvelle formule de l’USAP promue par son nouveau président, François Rivière, élu dans cette fonction lundi 12 août par le Conseil d’administration du club, s’accompagne déjà d’une forte méthode de communication. Ce mardi 13 août, l’ancien candidat divers droite aux élections municipales de Perpignan a officialisé une série de prolongations de contrat, notamment celle de l’entraîneur principal Marc Delpoux, jusqu’en 2016. Le nouveau meneur a également fait savoir, lors de sa première conférence de presse donnée au Stade Aimé Giral, le renouvellement de contrat de Patrick Arlettaz, l’entraîneur des trois-quarts, tandis que les sang et or n’ont pas finalisé leur choix de remplacement de Giampiero De Carli, jusqu’à présent entraîneur des avants, qui rejoint la sélection d’Italie. Au chapitre des joueurs, l’USAP a confirmé la prolongation d’Alasdair Strokosch jusqu’en 2016, après l’arrivée de Nicolas Durand en joker médical. La probabilité est haute que Lifeimi Mafi reste en Roussillon jusqu’en 2015, voire 2016, mais les prolongations de James Hook, Sébastien Vahaamahina, Guilhem Guirado et Sofiane Guitoune doivent être mises en forme.

François Rivière, nouvelle personnalité en Pays Catalan

L’intervention de François Rivière au sommet de l’USAP est principalement financière, avec un apport direct de 1,218 million d’euros, effectué par le biais de la société de conseils qu’il préside, Arteus, basée dans le 16e arrondissement parisien. Cette injection permet de faire émerger en Pays Catalan une nouvelle personnalité, détentrice de 68 % des parts de la holding USAP per sempre. Elle sera complétée par une autre contribution, de niveau égal, visant à combler le déficit du club. Par ailleurs, 700.000 à 800.000 euros issus de nouveaux sponsors seront obtenus par le 46e président de la formation, qui se fait fort d’obtenir cette avancée d’ici la fin de la saison 2013-2014. Ce souffle financier, portant le budget global à 16 voire 17 millions d’euros, équivalent à celui du Castres Olympique, vainqueur du dernier Top 14, permettra de stabiliser l’effectif de joueurs et d’optimiser les infrastructures d’accueil de l’USAP, dont les difficultés financières sont apparues en 2010.

Partager

Icona de pantalla completa