Langue

Le fameux bouclier de Brennus, créé en 1892 d’après une ébauche du baron Pierre de Coubertin, n’en finit pas d’être caressé, embrassé et photographié par le peuple catalan, dans une tournée permanente qui l’a déjà menée dans tous les secteurs des Pyrénées-Orientales, de la plaine du Roussillon aux régions de la Cerdagne et du Vallespir, du littoral au Conflent. Aperçu dans les communes de Montauriol, Elne, Perpignan, Baixas, Céret et tant d’autres, le planxot était attendu par les plus anciens supporters de l’USAP depuis la dernière victoire du club en championnat de France, en 1955, contre Lourdes. Généralement accompagné d’un ou plusieurs joueurs, le précieux objet a assuré, depuis la fin de la saison dernière, une présence médiatique à l’USAP, préalable à la reprise, ce samedi à 16h30, face à Bayonne, au stade Aimé Giral de Perpignan. Signe manifeste d’un intérêt renforcé pour les Catalans, les dernières places assises pour ce retour des champions et le lancement du Top 14, se sont arrachés ce mercredi après-midi. Les guichets du stade restaient ouverts ce jeudi après-midi, mais « il ne reste que des places de pesage » pour cette rencontre, selon un communiqué du club.

Partager

Icona de pantalla completa