Langue

Le blocage d’une bonne partie des grands boulevards de Perpignan en raison du Tour de France est l’occasion pour la ville de placer à son entrée Sud, traversée par le peloton, une évocation de l’œuvre de Salvador Dalí avec un véhicule fleuri, de couleur rose, une fresque sur les berges de la rivière La Basse, des jets d’eau teintés en jaune, à l’image du maillot leader de la compétition, en centre-ville, et un bouquet de ballons d’une hauteur de 30 mètres au pied du Castillet. Cette cinquième étape de la grande boucle, qui devrait atteindre la capitale du Pays Catalan entre 16h55 et 17h15, devrait départager l’Américain Lance Armstrong, revenu ce mardi, en Languedoc, à la hauteur du Suisse Fabian Cancellara, toujours maillot jaune. Au classement général, ce mardi, les deux coureurs précédaient de 19 secondes le favori espagnol de la course, Alberto Contador, avant l’étape de ce mercredi, entre le Cap d’Agde et Perpignan, via Saint-Cyprien, Argelès ou encore Elne, soit 196,5km, sur un parcours réputé avantageux pour les sprinteurs. A Perpignan, l’arrivée est installée place de Catalogne, à l’issue d’une ligne droite de 380 mètres empruntant le boulevard des Pyrénées.

Partager