Langue

Le club Perpignan Basket, dont la progression ces dernières années a permis en avril 2013 un accès en demi-finales de la phase régulière de Ligue Féminine, ainsi qu’un classement en quatrième position de la saison régulière, et un accès à l’Eurocoupe 2013-2014, fait face à la cruauté financière. Une information circulant depuis plusieurs jours, selon laquelle la commission de contrôle de gestion de la Ligue Féminine de Basket (LFB) exige des comptes au club, s’est confirmée ce lundi 27 mai. En soirée, le président du club, Camille Morales, a transmis par communiqué officiel une décision de rétrogradation de l’équipe en championnat régional, adoptée vendredi 24 mai par le bureau fédéral de la LFB. A peine inclus dans l’élite, le modeste club du Roussillon, qui accomplit des performances enviables sous l’impulsion de son manager Patrick Esteban, est ainsi sommé de la quitter. Le Lyon Basket Féminin, en mauvaise posture financière, est concerné par une relégation similaire.

Où trouver des financements ?

Le Perpignan Basket dispose d’un « délai de 10 jours » pour faire appel de cette descente en division régionale, auprès de la Chambre d’appel de la Fédération Française de Basket, comme l’indique le président du club. Si l’envergure exacte des difficultés reste à connaître, l’éventualité d’un renflouement rapide, permettant de garantir une avenir serein, semble peu évidente. M. Morales affirme cependant que « plusieurs solutions sont à l’étude » afin de « sauvegarder les droits sportifs acquis sur le terrain ». Le budget du Perpignan Basket, voisin de 1,3 million d’euros, ne permet pas cette année de verser l’ensemble des salaires des joueuses, mais l’espoir d’une issue positive reste intact.

Partager

Icona de pantalla completa