Langue

La rencontre disputée par l’USAP face au Stade Français, ce jeudi soir, avait beau figurer en marge de la compétition, elle offre un résultat qui rassure le staff, les joueurs, et les supporters. Vainqueurs des Franciliens sur le score de 21 à 8, dans un stade Aimé Giral en ambiance de pré-rentrée, les sang et or ont su persister, après leur victoire contre le Stade Toulousain, le 6 août, lors de la deuxième rencontre amicale de la saison. Cette troisième et dernière, qui se déroulait à 9 jours de la reprise, a permis une série de belles actions, menées par Géli, auteur de deux essais, tandis que Laharrague produisait trois pénalités, pour une transformation réalisée par Porical. Les 8000 spectateurs ont vu évoluer une équipe en cours de réglage, composée et recomposée par un Jacques Delmas qui se devra d’être éminemment stratège en vue des évènements à venir.

Auteur d’une stratégie très attendue, l’entraîneur languedocien, face à un effectif relativement stable, porte sur les épaules la volonté de renouer avec le succès, après le titre de 2009 et la qualification de 2010. L’USAP a terminé la saison passée en 9ème position du championnat de France, dans une recul qui se doit d’être passager. L’espoir se fonde sur le manager tout autant que sur le futur n°10, James Hook, tandis que le centre australien Ryan Cross prend ses marques en Roussillon. Mais le défi de la saison semble reposer bien davantage sur la capacité à chasser le risque de lassitude, après le retour des effectifs mobilisés pour la Coupe du monde.

Partager