Langue

Le premier match amical de la saison pour l’USAP, ce vendredi soir à Perpignan, n’a pas bénéficié à la puissance invitante, mais bien davantage à ses adversaires. Les sang et or, battus par Agen, sur le score de 12 à 28, avaient aligné une équipe en partie expérimentale, composée de cadres et de valeurs pas encore tout à fait montantes. 28 joueurs étaient convoqués, parmi lesquels Mélé, Schuster, Candelon, Sid, Laharrague et Porical, mais aussi Carbou, Dubois, Brison, Delonca, ou encore Klouchi. La prestation catalane, qui a permis à l’USAP de mener 7-0 à l’issue de la première période de jeu, suite à un essai de Boulogne transformé par Laharrague, n’a pas tenu longtemps en qualité face à la pression des Agenais. Ces derniers étaient d’ailleurs spécialement en peine, après l’annonce du décès, à son domicile d’Agen, du président à poigne de la Fédération Française de Rugby de 1968 à 1991, Albert Ferrasse. La conclusion de ce match amical, qui a pris valeur de test pour l’entraîneur Jacques Delmas, n’est pas à même de constituer une bonne nouvelle pour l’USAP, dont la prochaine rencontre du genre est prévue vendredi, le 5 août, face au Stade Toulousain, avant le troisième et dernier volet de la série, le 18 août face au Stade Français. Dans l’immédiat, la meilleure attitude adoptée par les supporters est celle de considérer l’épisode du jour comme une simple répétition informelle, effectuée en coulisses.

Partager