Langue

La préparation de la rencontre choc comptant pour la 12ème journée du Top 14, effectuée logiquement à Perpignan pour l’USAP, mais à Canet pour le provocant Rugby Club Toulonnais, a bénéficié aux visiteurs. Pour la deuxième fois de la saison, les Catalans ont été battus à domicile, sur le score de 29 à 20. La trêve d’un mois imposée par les tournées d’automne des équipes nationales sera une période de légitimes inquiétudes pour le groupe usapiste, qui n’obtient aucun point de bonus, dans le cadre d’une bien drôle de saison pour ses performances. L’USAP était d’ailleurs menée de 20 points à la mi-temps, dans une certaine humiliation à casa, que l’on n’avait plus observée depuis plusieurs années. En dépit du retour au complet du trio de l’espoir, formé par la première ligne Guirado-Mas-Schuster, tous trois promus en équipe de France, c’est à dire sur le départ, c’est une équipe catalane sans réelle cohésion qui s’est manifestée. La pelouse d’Aimé Giral a été le théâtre d’un festival de déperdition d’énergie animé par une USAP accumulant gestes imprécis, hésitations et improvisations, autant en attaque qu’en défense. Dans une ritournelle salvatrice, ô combien répétitive, Jérôme Porical a assuré deux pénalités et deux transformations, lors d’un match où quelques finesses individuelles, côté catalan, n’ont pas suffi à faire apparaître une intelligence collective. Avant la prochaine rencontre de championnat, contre le Castres Olympique, le 3 décembre, l’USAP devra étudier la bonne manière de quitter le partie inférieure du tableau, qu’elle a atteinte ce jeudi soir.

Partager

Icona de pantalla completa