Langue

L’USAP, qui affrontait Agen pour le compte de la 6ème journée du Top 14, ce vendredi soir au Stade Aimé Giral de Perpignan, a eu chaud pendant de longues minutes, avant de ressaisir, puis de flancher . Le staff catalan avait communiqué, jeudi, un groupe de 25 joueurs où Guillaume Vilaceca, Henry Tuilagi, David Mélé, Adrien Planté et Julien Candelon effectuaient leur retour, tandis que l’ouvreur Laharrague retrouvait son statut de titulaire, après avoir été laissé lors du déplacement positif contre Biarritz, la semaine dernière. La composition, dévoilée ce vendredi après-midi, était vouée à définir la personnalité de son groupe dominant. Le besoin de jeu collectif, ressenti depuis le début de la saison, a produit ses fruits, mais de manière inégale, pour un résultat de 12 à 19. Un changement de charnière a notamment été administré par Jacques Delmas, faisant succéder le duo Mélé-Hume à Laharrague-Boulogne, gage d’une seconde période légèrement plus réussie que la première.

À demi-sauvée par 4 pénalités signée par celui qu’une partie du Top 14 envie discrètement, Jérôme Porical, l’USAP n’a pas su mesurer la cohésion du jeu des bleu et blanc, lors d’une rencontre bien peu spectaculaire, qui n’a occasionné qu’un seul essai, signé par l’Agenais Pelesasa en première mi-temps. Indélicats et énervés, les sang et or ont enchaîné les errements, tout en obtenant l’expulsion de Grégory le Corvec à la pause, en raison d’un coup de tête asséné au talonneur agenais Djalil Narjissi. L’USAP, qui a perdu pour la première fois sur sa pelouse depuis le début du Top 14, a pris cependant le bonus, face à 11.204 spectateurs.

Partager