Langue

Dans le cadre de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, la principale organisation consacrée aux publics de lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels des Pyrénées-Orientales se mobilise sobrement. L’association LGBT 66 aborde la question du rejet des homosexuels dans le domaine du sport, au travers de la projection du film polonais « Ligne d’eau ». Ce long-métrage, qui sort à l’international le 14 mai, met en scène un jeune homme sportif, possible champion de natation, qui rencontre la passion auprès d’un individu du même sexe. La projection de ce film du réalisateur Tomasz Wasilewski, assurée ce mardi 13 mai par le cinéma Castillet de Perpignan, est suivie d’un débat. Cette séquence animée par l’association pourra être transposée au pays du rugby, par inversion de la formule chère à Montaigne « Aller à l’universel par l’ultralocal ».

Soutien du Conseil général des Pyrénées-Orientales

Sur cette lancée, LGBT 66, qui fête ce mois-ci sa sixième année d’existence, convoque une « 6e journée de lutte contre l’homophobie », le 21 mai au Palais des rois de Majorque de Perpignan. Cet événement soutenu par le Conseil général des Pyrénées-Orientales concernera la prévention de l’homophobie dans le sport. Dans l’immédiat, le International Day Against Homophobia, prévu samedi 17 mai, comporte cette année sur ses affiches les messages « J’aime mes deux papas » et « J’aime mes deux mamans », prononcés par un garçonnet et une fillette.

Partager

Icona de pantalla completa