Langue

Galvanisés face aux Harlequins, ce samedi soir au stade Gilbert Brutus de Perpignan, les Dragons Catalans ont brillamment maîtrisé les invités. Les Londoniens ont reçu une leçon, conclue sur le résultat de 48-22, lors d’une rencontre qui les a souvent dépassés. Le premier assaut catalan a été administré par le centre Setaimata Sa relayé par l’arrière Greenshield, dès la 4ème minute de jeu. Un premier essai a ainsi pu être transformé par le tout jeune demi de mêlée Rémy Marginet, qui effectue ses premiers pas en Super League en remplaçant de Scott Dureau, délicat du tendon d’Achille. Lors de la première période, la pression des hommes du Roussillon n’a pas faibli une seule minute, et permis l’inscription de trois autres essais, par Baile, Baitieri et Mounis : autant d’agressions qui ont déstabilisé profondément les Anglais, dominés 24-0 à l’issue des premières 30 minutes, et stériles à la riposte. Sans être totalement amorphes, ces Harlequins fatigués ont pour réduire le score avant la pause, par Wilkes et Pyrce.

En seconde mi-temps, les sang et or ont signé quatre essais supplémentaires, grâce à Greenshield, Blanch, Mounis et Simon. L’équipe pointe désormais en 4e position du classement, dernière Saint Helens. Cette séance de choix, sous les 28° du temple du meilleur XIII de Catalogne et de France, était animée par les Ultras Dracs, nouveau club de supporter en charge de dynamiser la nouvelle tribune. Avec 1500 places assises, derrière les poteaux, ce nouvel espace est dévolu aux fans inscrits à cette nouvelle penya, qui compte une moyenne d’âge de 21 à 22 ans.

Partager