Langue
La Clau
Le président de l’USAP veut un stade Aimé Giral de 20.000 places en 2012
Langue

En préalable à la victoire de l’USAP sur le Stade Français, 20 à 14, ce samedi au Stade de France, dans le cadre de la 10ème journée du Top 14, le président Paul Goze exprimait déjà les besoins croissants de l’équipe en matière d’accueil du public, mais à domicile. En effet, ce match victorieux, qui a attiré 76.000 spectateurs au stade de Saint-Denis, en région parisienne, signale un engouement croissant et généralisé pour le championnat de France, largement plus palpable dans les Pyrénées-Orientales. Présent à Paris pour y présenter la création d’un « club des ambassadeurs », qui réunira quinze décideurs catalans établis dans la ville, volontaires pour créer des relais entre le club et les milieux économiques parisiens, Paul Goze a dévoilé vendredi un projet d’agrandissement du stade Aimé-Giral. Misant sur un engagement de la mairie de Perpignan, dont il souhaite qu’elle adopte « la bonne solution », qui consisterait à investir, selon lui, sur le stade de l’USAP et non sur le stade Gilbert Brutus, rattaché à l’équipe de rugby à XIII des Dragons Catalans, M. Goze a officialisé l’intention d’augmenter le porter la capacité d’Aimé Giral de 15.000 places à 20.000 places à l’horizon 2012.

Partager