Langue

A Perpignan, l’USAP cherche son hymne officiel depuis 2011, pour satisfaire ses supporters et parfaire son identité. Le principal club de rugby à XV des Pyrénées-Orientales souhaite une mélodie et un texte officiels remplaçant L’Estaca du chanteur Lluís Llach, puissant symbole de la Catalogne anti-franquiste. La chanson miracle succéderait aussi aux Segadors, l’hymne de la Catalogne régulièrement utilisé pour encourager les joueurs, tiré d’un contexte historique peu sportif. A l’identique, la chanson « Els hi fotrem » (« nous allons leur mettre »), de Jordi Barre, revendiquée par les usapistes, illustre peu le fair-play moderne. Disposant de trop de chansons pour pouvoir en imposer une seule, le club a reçu en 2013 une offre de Gilbert Batlle, supporter habitant le quartier Saint-Assiscle de Perpignan. Ce passionné a composé des vers sur une musique de Jacques Philippe, mais l’interprète et l’aval du club viennent à manquer.

Un vieux vinyle oublié, paru en 1978

Dans l’immédiat, une nouvelle initiative développée en Pays Catalan relance le premier hommage musical à l’USAP. Dès 1978, le chanteur Georges Olivères, de Sorède, signait un texte enjoué et une musique rappelant lointainement « L’internationale ». Cette chanson sobrement intitulée « Allez l’USAP ! », originellement publiée sur un 45 tours vinyle, est diffusée par la banque d’archives sonores Singlantana Sound (SGD) qui donne une nouvelle vie aux disques vinyle et interviews illustrant le patrimoine territorial de Catalogne du Nord.

Partager

Icona de pantalla completa