Langue

Le président de l’USAP aborde sans détours son calendrier personnel à la tête du club, dans un entretien publié le 9 mars dans le quotidien L’Indépendant. François Rivière, âgé de 58 ans, pourrait quitter la direction du club en 2027, car il refuse de devenir un “vieux président” et “faire le mandat de trop”. L’homme d’affaires, qui préside le club sang et or depuis août 2013, envisage cependant de continuer de figurer parmi ses actionnaires, après son départ de son instance maximale. Si son intention est accomplie, il aura affiché une longévité remarquable à la tête du club, soit 14 ans. En comparaison, ses prédécesseurs Paul Goze et Marcel Dagrenat ont occupé la fonction de président pendant 9 ans et 8 ans respectivement.

Sécuriser l’USAP dans le Top 14

Quant à l’après, F. Rivière caresse l’idée de préparer Bruno Rolland, directeur général de la Société anonyme sportive professionnelle (SASP) USAP, en accord avec ses propres perspectives. Après le sauvetage financier et sportif, marqué par une remontada qui reste fragile, le président Rivière souhaite sécuriser la position de l’USAP en Top 14, en assurant durablement au club une dixième place. Selon le désir du patron, cette conquête doit comporter une implication plus forte du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, de la mairie de Perpignan et de la région “Occitanie”. Le but est que la force publique fasse bloc derrière le club, qu’il nomme un “projet de territoire”.

Partager

Icona de pantalla completa