Langue

Le joueur camerounais Samuel Eto’s, qui a quitté le Barça cet été dans le cadre d’un transfert qui a coûté 20 millions d’euros, exige que son ex-club lui octroie une compensation de 3 millions d’euros. Dès que cette information a été connue, ce mardi matin, la direction du Football Club Barcelone a certifié qu’elle n’accepterait pas cette réclamation, ce qui laisse supposer une suite conflictuelle à cette affaire. Il y a quelques semaines, le changement de club de Samuel Eto’o, parallèle à l’embauche par Barcelone du joueur Zlatan Ibahimovic, sensée favoriser une baisse du coût du transfert, a provoqué une vague médiatique positive. Mais désormais, Eto’s se considère propriétaire de 15% du transfert, soit 3 millions d’euros, bien que le Barça se soit déjà opposé à cette demande, étant donné que l’acheteur, c’est à dire l’Inter de Milan, soit aussi le payeur. Ce litige financier semble trouver son origine dans le règlement de l’Association de Joueurs de Football Espagnols, qui prévoit effectivement 15% redevables aux joueurs transférés, mais seulement dans les situations de transferts de joueurs au sein du territoire espagnol.

Partager