Langue

Après avoir critiqué, mercredi 4 février, l’investissement de la mairie de Canet, l’entraîneur controversé Philippe Lucas, qui envisageait de quitter le Pays Catalan, sera finalement très prochainement mis à la port du club Canet Natation 66. Le maire UMP de Canet Arlette Franco a en effet engagé une procédure de licenciement à l’encontre de l’ancien entraîneur de Laure Manaudou, qui aurait commis une faute grave en affirmant que ses nageurs n’étaient plus payés depuis plusieurs mois et ne travaillaient pas dans de bonnes conditions, lui-même ne percevant plus de salaire, selon ses dires, depuis 5 mois. Mercredi, M. Lucas s’emportait en lançant « Ils ont voulu la guerre, ils vont l’avoir » et « Les nageurs, ils sont dans la merde ». Dans cette affaire aux nombreux détails à éclaircir, le sportif, arrivé à Canet en 2006 après avoir quitté la région parisienne, bénéficierait du soutien desdits nageurs. Au-delà de sa personne, une situation de fragilité financière pourrait se faire jour au sein du club, en panne de parrainages de poids.

Partager