Langue

L’événement principal de ce dimanche en Catalogne, que la raison pousse à classer parmi les faits sportifs, serait largement éligible au chapitre des temps forts de la société du territoire dans son ensemble. En effet, le candidat favori à la présidence du Barça, Sandro Rosell, a remporté 61,35% des voix lors de sa conquête de la présidence du club, loin devant ses rivaux Agustí Benedito, Marc Ingla et Jaume Ferrer. Alexandre Rosell i Feliu, né à Barcelone en 1964, est chef d’entreprise dans le domaine du marketing sportif, via la société Bonus Sports Marketing, S.L. Cette personnalité battante dans le monde économique a misé sa campagne sur une sorte d’évolution dans la rupture, après l’ère victorieuse du président Joan Laporta, inscrite dans l’histoire comme celle de la plus grande accumulation de titres du Football Club Barcelone. Les trois autres candidats, tous partisans de la continuité de M. Laporta, ont ainsi échoué. Agustí Benedito a ainsi attiré quelque 14,7 % sur son nom, Marc Ingla a obtenu 12 %, tandis que le seul candidat directement soutenu par Joan Laporta, Jaume Ferrer, n’a obtenu que 9,9 % des voix. Ce scrutin, auquel ont participé bon nombre de personnalités du monde du spectacle et de la politique catalane, a suscité environ 46% de participation, selon les estimations à chaud livrées ce dimanche à 23h.

Partager