Langue

Le Wembley Stadium a été le théâtre, ce samedi soir, de la 4e victoire, en Coupe d’Europe, de la plus grande équipe de football de Catalogne, et visiblement du continent européen. Prise d’une confiance extrême, le Football Barcelone a conquis la Ligue des Champions d’Europe, grâce aux buts de Pedro, Messi et Villa. Manchester United, qui a subi la finesse des joueurs de Barcelone, a percé l’embut de ces derniers par le pied de Wayne Rooney, seul et unique point anglais de la rencontre, marqué par un florilège de feintes catalan. Sans nul doute, la coordination du Barça, qui démontre ces dernières années avoir inventé un nouveau football basé sur une intelligence collective, débarrassée des simples ambitions individuelles, a donné lieu à un concert de supériorité.

Ce Barça-là, que d’aucun qualifie de ‘ »meilleur club du monde », à égalité avec son partenaire du jour, accumule les succès dans une ivresse démesurée, autant pour ses ouvriers, que son staff, et ses admirateurs, dans une aura planétaire. En crevant régulièrement le plafond, le club en devient soumis à un niveau d’exigence qui pose les bases d’une nouvelle période de l’histoire du football.

Dominateur sans arrogance, le FC Barcelone a possédé Wembley, avant la transition de l’après-match, animée par la « Sardana dels campions » (sardane des champions) Cette danse, en compagnie des joueurs et le personnel encadrant, a été improvisée sur la pelouse, tandis que les bouteilles de Cava, Champagne catalan, était tantôt utilisées en arrosoir, tantôt dans leur fonction première.

A Barcelone, une nouvelle fois, la grande foule a pris possession de l’espace public, physique et sonore. Comme elle l’avait fait il y a tout juste deux semaines, le 14 mai, à l’occasion de la victoire du Barça en Liga espagnole, la marée humaine s’est exprimée à l’air libre, en s’engageant dans une longue nuit festive, sous le contrôle inquiet des autorités policières catalanes. Comme pour couronner cette apothéose, la chanteuse Shakira, compagne du défenseur du Barça Gérard Piqué, donne un concert ce dimanche soir au Stade Olympique. Les observateurs de la vie sociale, politique et culturelle de Catalogne, s’attendent à des allusions de l’artiste colombienne à la victoire de ce samedi.

Partager