Langue

A l’issue du match victorieux contre Toulon, samedi dernier à Barcelone, le manager général de l’USAP, Jacques Brunel, lançait « le parcours qui nous attend en avril est assez périlleux. On ne lâchera rien ». Car mener de front deux compétitions, c’est à dire la HCup et le Top 14, représente un défi considérable, autant en matière d’énergie à fournir, que de repos à prévoir et de stratégies sur mesure. Mais les usapistes, qui affronteront Northampton, le 1er mai, dans le cadre du championnat européen, se sont payé le luxe, ce samedi au Stade Aimé Giral de Perpignan, de venir à bout Racing Métro 92. Conclue sur le score de 23-16, cette rencontre ne sera évidemment pas la dernière du championnat français pour les sang et or, qui ont su, dans le prolongement de la fougue exprimée à Barcelone, s’offrir un crescendo qui a marqué la rupture avec les périodes saccadées des derniers matchs. Sachant pouvoir espérer une qualification aux play-offs, l’USAP rencontrera de nouveau le Racing Club Toulonnais, celui-là même qu’elle a battu à Barcelone le week-end dernier. La spirale du succès, si elle se confirme, rapprochera le club d’un véritable exploit. Cette rencontre se déroulera pour la Sant Jordi, fête du livre et de la rose en Catalogne, le samedi 23 avril, au stade Félix Mayol de Toulon, où l’enjeu dépassera de loin la littérature.