Langue

L’USAP est soupçonnée d’espionnage stratégique improvisé, depuis ce mardi 3 mars. Sa victoire contre l’Union Sportive Montalbanaise, dimanche 1er mars à Perpignan, sur un score de 48 à 17, a été parallèle à exfiltration d’information peu déontologique. En effet, dans la semaine, l’équipe de France féminine de rugby à XV a passé plusieurs heures au stade Sapiac de Montauban, à l’occasion du tournoi des six nations. Parmi les éléments figuraient quatre joueuses de l’USAP féminin, dont l’une a photographié le plan des combinaisons en touche montalbanaises, affiché dans le vestiaire. Le cliché a été reçu à Perpignan par un destinataire à identifier, tout comme l’auteur de la transmission.

Cette situation inédite a été communiquée par l’entraîneur de l’USAP, Alain Hyardet, à son homologue de Montauban, Xavier Péméja, après rencontre du 1er mars. Le manager catalan avait en sa possession des photocopies des précieux dessins et indications stratégiques. Cette entorse aux valeurs du sport, du rugby en particulier, entache gravement l’image de l’USAP. Sur les ondes de Sud Radio, Nathalie Janvier, chef de délégation de l’équipe nationale féminine de rugby à XV, assurait ce mardi « je vous promets qu’il y aura des sanctions à la hauteur de ce qui a été fait ».

Partager