Langue

Un classement des budgets de l’ensemble des clubs de rugby à XV engagés dans le Top 14 pour la saison 2012-2013, qui débute le 17 août, démontre la faiblesse financière de l’USAP. Le club a présenté à la Ligue Nationale de Rugby (LNR), pour validation, un budget de fonctionnement élevé à 14,47 millions d’euros, contre 15,32 millions la saison précédente et 14,08 millions en 2010-2011. En synthèse, la liste des clubs produit une moyenne de 18,3 millions d’euros, dans une hausse légère de 400.000 euros. Avec le Racing Métro, qui a présenté un budget de 21,74 millions, inférieur à son enveloppe antérieure, les sang et or font figure d’exception. Face à cette baisse usapiste, le mieux doté des clubs français, le Stade Toulousain, bénéficiera de 34,97 millions après avoir profité de 33,18 millions lors de la saison 2011-2012. En proportions, l’enveloppe du club phare du Roussillon atteint ainsi seulement 41 % de celle du monstre toulousain. En deuxième et troisième positions, Clermont-Ferrand passera de 24,16 à 25,52 millions et le Stade Français de 21,27 à 22,81 millions.

L’USAP, 11e club en termes de finances

Dans le panorama de ces budgets prévisionnels, dévoilé le 9 août, l’USAP, 11e club de l’hexagone en matière de moyens, est même dépassée par Grenoble, engagé en Pro D2, détenteur de 14,90 millions en 2012-2013, après avoir doublé d’envergure depuis 2010. Pareillement, l’équipe de Bordeaux-Bègles, intégrée dans le Top 14, progresse de 40 % en évoluant de 8 à 11,93 millions. Ce palmarès indique également la bonne position du Montpellier Hérault rugby, passé de 15,01 millions à 17,22 puis à 17,51 millions.

Partager

Icona de pantalla completa