Langue

L’accord de jumelage signé le 17 janvier 2011 entre le FC Barcelona et l’USAP semble ces jours-ci prendre toute sa force. Après la photo commune des deux équipes réalisée en janvier, place désormais aux caméras. Mercredi et jeudi derniers au Stade Aimé Giral de Perpignan, une équipe de la chaîne Barça TV a suivi et interrogé dirigeants et joueurs de l’USAP. L’objectif étant de faire connaître l’USAP en Catalogne du Sud et d’attirer un maximum de fidèles du Barça au Stade Olympique de Montjuïc, à Barcelone, à l’occasion du quart de finale de la Coupe d’Europe, le 9 avril. Visiblement, le physique d’Henry Tuilagi et la bonne humeur de Julien Candelon ont séduit les cameramen barcelonais, tandis que l’international argentin Rimas Alvarez-Kairelis faisait l’objet d’un reportage grand format.

Si le temps presse, car remplir le stade olympique Lluís Companys représente un défi de taille, la machine « Barça » fournit déjà une aide précieuse. Pour l’instant un teaser de quelques secondes a été mis en place par Barça TV, mais, rapidement, les reportages tournés à Aimé Giral seront visibles sur cette même chaîne et sur le site Internet du Barça. D’autre part, les stars du Barça, en version animée, ont également été sollicitées afin de manier l’ovale et promouvoir l’événement. Alors que, ce lundi 28 février, la principale information pour les inconditionnels de l’USAP était la première phase de la mise en vente du précieux sésame pour Montjuïc, on s’active également en coulisse. En milieu de journée, le président « blaugrana » Sandro Rosell a reçu son homologue perpignanais, Paul Goze, afin de boucler le rendez-vous du 9 avril. Le tout s’est terminé à nouveau face aux caméras, pour une conférence de presse commune, avec l’annonce du programme de la journée barcelonaise de l’USAP et le lancement, pour l’occasion d’un site Internet. Enfin, côté sportif, ce samedi 5 mars, pour la 20ème journée de Top 14, l’USAP fera un délicat déplacement face au Stade Français, un match certainement crucial dans l’optique des phases finales.

Partager