Langue

La crise actuelle inspire parfois sur des solutions alternatives, dans une imagination certaine. Ainsi, les joueuses du club de futsal « Can Clos » de la ville de Ripollet, dans la banlieue de Barcelone, ont choisi de se déshabiller sur un calendrier pour tenter de sauver leur club. Les filles, qui affirment n’avoir trouvé d’autre moyen pour conserver leur place en première division de football en salle, sont parties d’une simple plaisanterie devenue sérieuse, jusqu’à rencontrer un succès enviable, la première édition de leur calendrier sexy étant déjà épuisée. Les fonds réunis seront ainsi affectés essentiellement aux salaires des arbitres et aux déplacements du club, dont l’accès à l’élite était dernièrement menacé en raison de finances en peine. Décomplexées mais pudiques, les joueuses avouent avoir montré certaines parties intimes sur quelques photographies, ultérieurement retravaillées sur logiciel dans le but de conserver la suggestion sans basculer dans l’érotisme. Le club de Can Clos, fondé en 1988 envisage en deuxième tirage de son calendrier, vendu 10 euros pièce.

Partager