2′

SPORT

5 ans de prison requis pour les hooligans barcelonais arrêtés samedi

Le Parquet de Barcelone a requis hier cinq ans de prison préventive à l’encontre des cinq « Boixos Nois », hooligans supporters du Barça, arrêtés samedi après avoir jeté des feux de Bengale sur des supporters de l’équipe adverse de l’Espanyol. Le groupe, qui comparaissait hier devant la justice en conséquence de la gravité des faits, est considéré coupable d’un « délit de désordre public en modalité aggravée », selon le Code Pénal espagnol de 2003, qui prévoit cette précaution contre les supporters dont les agissements ont provoqué les drames humains connus de tous. Selon le Parquet, le caractère organisé de cette action violente est prouvé par la distribution dans les tribunes de flyers imprimés par les supporters ultras du FC Barcelone dans le but d’encourager leurs sympathisants à « virer l’Espanyol de la ville ». Ces incidents, produits dans le Stade Olympique de Montjuïc lors d’un derby, ont été provoqués par du matériel pyrotechnique interdit, comportant un risque élevé en cas d’usage à proximité des spectateurs. Or, douze personnes atteintes de lésions ont du être secourues par les services médicaux.